CHRONIQUE DU VENDREDI N° 160 DU 16 JUIN 2017

Apecsy
Print Friendly

Archives de l’APECSY

La chronique du VENDREDI (La CDV)

Par

Dr Serigne Mbaye DIENE (Khalifa)[1]

Président de l’APECSY

N⁰160 du16 juin 2017

 

 

LE THEME DE LA SEMAINE :       Les assemblées générales de L’APECSY : Enjeux et leçons apprises (suite 5)

 

La préparation de l’assemblée générale constitutive de l’APECSY de mars 1982,avait abouti à la rédaction d’un rapport introductif fortement documenté dont le contenu a fait l’objet de plusieurs numéros de la CDV. Cette narration se poursuit dans le présentnuméro.

Les points saillantsdu rapportintroductif présenté lors de l’Assemblée Générale constitutive de mars 1982 (suite)

            Après une analyse relativement exhaustive de la situation du village à l’époque et  le bilan sommaire du Comité Provisoire pour la Défense des Intérêts de Yoff, le précurseur de l’APECSY, le précèdent numéro avait complété la présentation des points saillants du rapport introductif avec la structure proposée à l’Assemblée. Pour finir, le présent numéro introduit le plan d’actions proposé pour entamer le travail de la nouvelle structure à mettre en place

« 2. “Programmes d’actions immédiates et futures

 

  1. Un large éventail d’activités s’offre à l’Association. Il convient simplement d’en faire une planification rigoureuse : A titre indicatif nous donnons quelques activités générales.

 

  1. A court terme:

 

  • Demander l’extension du village pour recaser prioritairement sans délai les sinistrés de l’avancée de la mer et ceux qui sont menacés.
  • Rechercher une aide de la municipalité, l’action sociale, le commissariat à l’aide alimentaire.

 

  1. A moyen terme:

 

  • Aménager par investissement humain l’ancienne place de prières des grandes fêtes musulmanes à l’Est derrière la voie d’accès au cimetière musulman.
  • Mener les démarches pour le choix du lieu et le démarrage des travaux du stade de Yoff
  • Demander l’électrification du cimetière avec la réfection et l’aménagement de chambre froide à la morgue.
  • effectuer les démarches nécessaires à la poursuite des travaux du dispensaire, du marché et l’achèvement et l’équipement du foyer des jeunes et du centre social.

 

  1. A long terme
  • Construire une digue de protection contre l’avancée de la mer ;
  • Construire une jetée près de l’île pour l’accostage de bateaux de pêche Yoffois ;
  • Demander la construction d’un lycée ou d’un Collège d’enseignement secondaire ;
  • Etudier la construction d’une usine de traitement des eaux usées avec un système central d’égouts : les eaux récupérées peuvent peut être servir à l’irrigation ;
  • Créer un groupement ou coopératives de production et de distribution des produits primaires : maraichage, pêche, élevage ;
  • Créer un regroupement ou coopératives d’artisans  par corps de métiers ;
  • Recenser tous les demandeurs potentiels de parcelle en vue d’une demande collective d’attribution de terrains et de parcelles assainies ;
  • Demander la création d’HLM en bordure de l’autoroute à affecter en priorité aux yoffois ;
  • Entreprendre les démarches pour la poursuite du plan d’aménagement de Yoff avec notamment la percée des voies prévues pour désenclaver certains quartiers.

 

  • CONCLUSION

 

Nous le savons tous ! Personne d’autres que nous même, ne viendra promouvoir le progrès de notre village. Nous disposons d’immenses ressources morales, humaines et matérielles pour faire de notre village, nous devons dire de notre ville, « yoff i guedj », un paradis terrestre où ne règnent que bonheur et joie de vivre.

 

Pour cela  il nous faut être debout comme un seul homme, jeunes et adultes, hommes et femmes, la main dans la main, tourner résolument le dos, vaincre notre instinct grégaire qui nous rive  littéralement à nos « cambuses »  et « grand place », émousse toute combativité en nous et altère profondément l’esprit de sacrifice, don de soi et la solidarité qui ont toujours caractérisé le lébou où qu’il se trouve.

 

Nos parents ne  nous disent-ils pas que Yoff, n’était ni un village, ni une ville mais plutôt un pays tellement il rayonnait de tout son prestige.

 

Saisissons  ce moment historique, pour écrire en lettres d’or une nouvelle page de l’histoire de Yoff que nos fils et petit-fils raconteront à leurs enfants.

Yoffois !Yoffoises ! Faisons en sorte que « Yoff uk tay daxx gu demb gui »

 

 

Lire la suite dans les prochains numéros de la CDV. Vous pouvez trouver les numéros précédents de la CDV dans le site web de l’APECSYwww.apecsy.sn

 

[1]En collaboration avec M. Seydina Issa NDIAYE LAYE, Ancien Maire de Yoff, Conseiller Technique en Administration de l’APECSY, M. Ibra GUEYE dit Mame Ibra GUEYE, 1er Vice-président de l’APECSY, Dr Oumar DIENE, Assistant du Président en matière d’Etudes, Planification, Coordination Administrative et Financière (AP.EPCAF) de l’APECSY, Mlle NdèyeBineta Laye NDOYE, Assistante du Président en matière d’Administration et de Gestion des Ressources Humaines (AP.AGRH) de l’APECSY, Mame Mbouye DIENE, Assistante du Président, chargée de la Préparation des Etudes, de la Gestion des Publications et des Archives (AP.PEGPA)qui, chaque semaine font la revue avant publication du numéro de La CDV.

Prochain Evenement

[qem]

Chroniques du Vendredi

Facebook

  • REUNION DU BUREAU ELARGI AUX PRESIDENTS DE COMMISSION, SAMEDI 21 JANVIER 2017 A 11H00 A KEUR APECSY.

  • En savoir plus