CHRONIQUE DU VENDREDI N° 162 DU 30 JUIN 2017

Apecsy
Print Friendly

Archives de l’APECSY

La chronique du VENDREDI (La CDV)

Par

Dr Serigne Mbaye DIENE (Khalifa)[1]

Président de l’APECSY

N⁰162 du30 juin 2017

 

 

LE THEME DE LA SEMAINE :       Les assemblées générales de L’APECSY : (suite 8) : La deuxième assemblée Générale de 1986

 

Après une période de gestation de 18 mois (septembre 1980 A mars 1982), à travers le travail du Comité Provisoire pour la Défense des Intérêts de Yoff, le bébé APECSY vit lejour ce 14 mars 1982. Le consensus quasi unanime généré au sein des autorités coutumières, religieuses et politiques de l’époque et les nombreuses prières qu’elles ont formulées pour la survie et la croissance rapide du bébé qui venait d’être baptisé.

Il importe de noter que la durée de gestion du bébé APECSY, le double de celle d’un bébé humain, pouvait faire espérer une croissance relativement spécialepour ce nouveau-né. C’est exactement ce qui s’est passée. La croissance et le développement de l’APECSY semble avoir suivi une courbe exponentielle tellement ils furent exceptionnellement fulgurante. Cela peut aisément se vérifier dans la richesse, la diversité et la qualité des réalisations de l’APECSY qui furent la substance du rapport moral et d’activité du Président de l’association lors de la deuxième assemblée générale tenue le 22 juin 1986, soit un peu moins de quatre mois après sa naissance. .

Extrait du rapport moral et d’activités du Président à l’Assemblée Générale de l’APECSY du 22 juin 1986

            C’était dans le même Cinéma « le lebou » de Yoff que s’était la deuxième AG de l’APECSY dont l’ordre du jour suivant :

  1. Rapport moral et d’activités par Serigne Mbaye DIENE, le Président sortant
  2. Rapport financier par Amadou Gueye SAMB, le Trésorier General sortant
  3. Renouvellement des instances
  4. Questions diverses

 

Pour bien assurer la réussite de l’AG, les responsables de l’association avait fait appel a un membre influent des Frey Yoff de l’époque, en l’occurrence feu Elhadji Ibra THIOYE comme Président de séance. Ce dernier, qui était parmi les plus intellectuels de sa génération a Yoff, forçait le respect des anciens et des plus jeunes par sa rigueur morale et son pragmatisme a toute épreuve. A noter que c’est son fils ainé le Dr Ismaëla THIOYE qui avait présidé la dernière Assemblée Générale de l’APECSY en décembre 2016 soit quelque 30 ans après.

Le bureau de séance le bureau de séance comprenait en outre : MM feu Mamadou SENE ancien Directeur du Centre Social et M Amadou NDIAYE (Manouga) comme Secrétaires et MM feu Boubou DIA  et Assane KA comme Assesseurs.

Avant d’aborder le premier point de l’ordre du Jour : lecture du rapport moral et d’activités, des prières furentété dites à l’endroit de de feu Mamadou BADIANE (fils de feu Yaye Toye NDIAYE de Ndeungagne)  ex-membre du bureau provisoire pour les services rendus à la communauté et des félicitations adressées  aux autorités religieuses et coutumières ainsi qu’aux formations et troupes de théâtres qui avaient bien soutenus l’APECSY dans  la réalisation de certains  volets de son programme.

Quels étaient les points saillants du rapport moral et d’activités du Président sortant Serigne Mbaye Diene dit Khalifa ?

Après un rappel historique des conditions de création de l’Associationet les démarches hardies entreprises pour sa reconnaissance officielle matérialisée par la délivrance, par le Ministère de l’Intérieur de son récépissé portant le numéro 3937 du 21 octobre 1982, l’orateur avait décrit les stratégies mises en œuvre pour la recherche de solutions efficaces aux problèmes liés a l’exigence d’une zone d’extension du village et celui à l’avancée de la mer.Parmi celle figurait la rédactionet l’envoi aux autorités gouvernementales concernées, d’un mémorandum fortement documenté avec des arguments scrupuleusement articulés pour faire reprendre le plan Nord Foire qui limitait le village de Yoff a la route du Cimetière musulman de Dakar situé aux environs de Yoff.

« Les efforts de l’APECSY, selon le Président de l’APECSY, « furent couronnés par un succès éclatant avec la révision de l’ancien plan Nord Foire et sa correction par un nouveau plan portant le numéro 674 qui prévoyait une superficie de 46 hectares pour l’extension du village de Yoff. Ce plan était approuvé et rendu exécutoire par le décretnuméro 83/184 MUHE/DUA du 13 février 1983 signé par M. le Président Abdou DIOUF nouvellement nommé Président de la République. »

Ce fut là, la première grande victoire de l’APECSY dans sa lutte pour une zone d’extension du village de Yoff, victoire qui lui avait fait gagner beaucoup de respect et de considération par les autorités coutumières et religieuses de Yoff. Mais c’était une victoire d’une bataille et non de la guerre car la question de l’application de ce décret allait butter sur des obstacles majeurs notamment l’existence dans cettezone ainsi attribuée, de beaucoup de Titres Fonciers appartenant à des personnes privées) et Ia vente anarchique desparcelles a usage d’habitations par des spéculateurs foncier Yoffois.

Sur la question des titres Fonciers (TF) appartenant à la Collectivité de Yoff, Ie Président devait souligner qu’au-delà des T.F. cédés volontairement par le village à El Hadji Djily MBAYE, d’autres transactions ont éte opérées avec la Société Immobilière appelée SENIM par un des procutaires de Yoff, Me Abdoulaye THIAW. Suite à l’échec de la rencontre tripartite APECSY/Notables/Procurataires pour éclairer Ia situation, l’APECSY était contraint de saisir la justice pour tenter de récupérer les terrains vendus.

. L’AS§AINISSEI{ENT n’a pas manqué de préoccuper, selon le PRESIDENT qui déclare« que malgré les investissements humains périodiques et interventions quotidienne de la SIAS, l’évacuation des eaux usées demeurait un véritable casse-têtes.Les démarches avaient permisd’établir des contacts avec les projets « CHODAC » et ENDA en vue d’un éventuel financement, d’ailleurs les emplacements prévus ont été localisés et les Techniciens d.\es services intéresses dépêchés sur place. »

Les activités culturellesavaient gravité autour

1) des négociations menées avec le Ministère. de L’Education Nationale pour Ia création d’un C.E.S. prévu pour Ia rentrée 86/87 ;

2) de Ia possibilité de reprendre les cours du soir qui avaient cessé en raison du manque d’intérêt manifesté par les destinataires des cours.;

: 3) de la possibilitéde relancer 1es cérémonies de remise de prix aux écolesélémentaires ;

 

4) de l’élaboration d’une « CHARTE DE LA COUTUME » recensant les valeurs culturelles

et cultuelles en vue d’unemeilleurepréservation du patrimoine lebou.

5) de la redynamisation du Foyer des Jeunes

 

En SPORT, Ie Président faisait noter l’obtention d’un terrain de football pour la jeunesse Yoffoise, mais dont les équipements annexes restaient à pourvoir avant de déplorer le non-respect des clausesdéfinies par l e comite de Gestion du terrain mise en place par l’APECSY composé membres provenant des Navetanes, de l’APECSY et des Frey Yoff qui n’était informé de l’utilisation des fonds collectées sur le terrain de Football

Pour terminer, l’orateur signala l’existence des relations qu’entretenait l’APECSY avec des organisations sœurs de NGOR et de OUAKAM pour mener des actions plus concertées et une plus grande solidarité.

Les difficultés rencontrées, a l’époque par l’association se résumaient à un manque de mobilisation dela masse ainsi qu’à une insuffisance de moyens financiers, d’où l’insistance sur la nécessite d’une politique financière rigoureuse apte à résoudre les problèmes courants de l’’Association.

Le rapport insistait sur la nécessite pour les jeunes de s’orienter vers les « emplois non-salariés », en initiant des projets pour lesquels des démarches ont été effectuées pour un meilleur encadrement

.           Au chapitre du programmeculturel et éducatif,le rapporteur avait souligné la nécessité de la création d’un CES a Yoff  et la dotations de moyens aux formations théâtrales et musicales et la mise en place d’une structures chargées d’informer les jeunes sur les examens et concours.

 

 

Photos souvenirs du terrassement du terrain des prières et du sport en 192

Lire la suite dans les prochains numéros de la CDV. Vous pouvez trouver les numéros précédents de la CDV dans le site web de l’APECSYwww.apecsy.sn

 

[1]En collaboration avec M. Seydina Issa NDIAYE LAYE, Ancien Maire de Yoff, Conseiller Technique en Administration de l’APECSY, M. Ibra GUEYE dit Mame Ibra GUEYE, 1er Vice-président de l’APECSY, Dr Oumar DIENE, Assistant du Président en matière d’Etudes, Planification, Coordination Administrative et Financière (AP.EPCAF) de l’APECSY, Mlle NdèyeBineta Laye NDOYE, Assistante du Président en matière d’Administration et de Gestion des Ressources Humaines (AP.AGRH) de l’APECSY, Mame Mbouye DIENE, Assistante du Président, chargée de la Préparation des Etudes, de la Gestion des Publications et des Archives (AP.PEGPA)qui, chaque semaine font la revue avant publication du numéro de La CDV.

Prochain Evenement

[qem]

Chroniques du Vendredi

Facebook

  • REUNION DU BUREAU ELARGI AUX PRESIDENTS DE COMMISSION, SAMEDI 21 JANVIER 2017 A 11H00 A KEUR APECSY.

  • En savoir plus