CHRONIQUE DU VENDREDI N°163 DU 07 JUILLET 2017

APECSY Img
Print Friendly

Archives de l’APECSY
LA CHRONIQUE DU VENDREDI (LA CDV)
Par
Dr Serigne Mbaye DIENE (Khalifa)
Président de l’APECSY
N⁰163du07 juillet 2017

LE THEME DE LA SEMAINE : Les assemblées générales de L’APECSY : (suite 9) : La deuxième assemblée Générale de 1986

Entre mars 1982 et juin 1986, la jeune association qu’etait l’APECSY avait engrangé déjà une multitude réalisations si spectaculaires, les unes après les autres, que les populations et les autorités coutumières et religieuses de Yoff avaient du mal à y croire. Qui pouvait imaginer quele gouvernement de la république du Sénégal pouvait être convaincu, par une association villageoise, qu’il fallait annuler un décret en préparation pour la signature de Monsieur le Président de la République, pour le remplacer par un autre plus favorable aux intérêts de ce village traditionnel qu’est Yoff ?
En effet lorsque les responsables de l’APECSY avaient saisi l’occasion d’une sortie de la prière du Vendredi pour venir étaler devant l’assemblée des croyants regroupés devant le côté Est de la grande mosquée du village, les copies du nouveau plan Nord Foire portant le numéro 674 qui prévoyait une superficie de 46 hectares pour l’extension du village de Yoff, les réactions d’étonnement et d’enchantement fusaient de partout. « C’est la première fois de notre vieque nous avons eu la chance d’être témoin d’une réalisation aussi grandiose et historique pour Yoff », s’exclama le Diaraf Elhadji Thierno Diop GUEYE, alors chef de village. « Nous nous devons maintenant de prêter davantage attention à ce que font ces jeunes et les assurer de notre confiance pour les encourager.»

Dans le cadre de cette extension du village, l’APECSY avait, en plus, réussi le terrassement du terrain de prières et la négociation avec les anciens, l’inclusion d’un terrain de sport pour les jeunes dans la superficie ainsi terrassée. C’était également là, un autre éclatant succès de l’APECSY dans ses quatre (4) premières années d’existence. Il faudrait y ajouter sur le plan de l’éducation l’énorme travail abattu par l’APECSY pour la création d’un Collège d’Enseignement Secondaire (CES) à Yoff en collaboration avec le Président des Parents d’Elèves de l’époque feu Elhadji Ndiaga NDOYE. Ces belles réalisations avaient orné le rapport moral et d’activités du Président de la deuxième Assemblée Générale de l’APECSY de juin 1986, comme mentionné dans le précèdent numéro de la CDV.
Une question qui peut être posée est la suivante : avec quels moyens l’APECSY a-t-elle pu obtenir ces résultats sans précédents ?Des débuts de réponses peuvent être trouvés dans le rapport financier présenté par le Trésorier General de l’APECSY, M. Amadou Gueye SAMB, qui est en partie l’objet du présent numéro. L’autre partie est réservée aux interventions de participants àl’AG.
Extrait du rapport financier du Trésorier Général sortant et du débat à l’Assemblée Générale de l’APECSY du 22 juin 1986
D’où venaient les ressources financières de l’APECSY ? Le Trésorier Général Amadou Gueye SAMB apporta les réponses suivantes :
Rentréesou recettes : Cotisations membres bureau : 16 900 F CFA ; Quêtes : 257 000 FCFA ; don de livres : 50 000 FCFA ; Fonds de dotations (Recettes cours de vacances) : 80 000 FCFA soit un total de 403 900 FCFA pour les 4 années d’existence de l’APECSY,
Dépenses : Timbres fiscaux : 7000 FCFA ; Distribution de prix(Juillet 83) : 297 760 FCFA ;
Divers (opération augias ,, matériels, transports, fournitures, de bureau, communications, rafraichissements, restauration (journéesd’études…) : 79 000 FCFA soit un total de : 383 760 FCFAavec un solde 20140 FCFA.

On peut noter que l’essentiel des recettes, provenant de quêtes et d’un don provenant des cours de vacances mais également de cotisations des membres du bureau, allait servir à financer la distribution des prix aux écolesélémentairesfrançaises et l’école Arabe de Yoff. Les cours de vacances en question étaient organisés du 16 août au 30 septembre 1982 « par l’APECSY en collaboration avec le Centre Social et un groupe de jeunes enseignants dont : MM. Aya NDOYE (Français), Saliou PAYE (Anglais), Moustapha THIAM (Maths), Elimane GNINGUE (Maths, Physique, Anglais), Gane LO (Maths), , Demba DIENE (Anglais) Sawrou DIENE (Maths, Français), Ndoye KASSE (Espagnol), Mme Diarra GNINGUE etc, » (cf L N° 11 du 30 mai 2014).

S’agissant de la distribution des prix, elle s’était tenue le dimanche 18 juillet 1982 et avait nécessité l’implication « dans sa préparation, en plus des membres du bureau de l’APECSY, des Directeurs de l’époque des 3 Ecoles : MM. Feu Famoukry TRAORE (Ecole 1), Issa DIAGNE (Ecole 2), Seydina DIOUF (Ecole 3), ainsi que les enseignants suivants : MM Souleymane SARR, Matar NIANG, feu Alioune NDOYE, Oustaz Baytir SENE, Oustaz Amar NIANG ( Ndiol) pour l’école Arabe. »(Cf : La CDV N° 9 du 16 mai 2014).

Quels sont les différentes réactions aux deux rapports présentés par le Président et le Trésorier Général à l’AG ?

• Un SOS, fut lancé par AZIZ NDOYE, « pour sauver l’équipe des « Espoirs de Yoff » qui, selon lui chavire ainsi que Le regroupement de tous les mouvements de jeunesse sous la bannière de l’APECSY.
• Les Frey Yoff doivent démarcher pour l’installation d’une brigade de Gendarmerie pour Yoff et demander la dénomination des rues à Yoff, insista M. Ibrahima SYLLA.
• Elhadji Ibra THIOYE avait émis le souhait que le bureau entrant continue la mêmefoulée dans le respect de l’organisation sociale et coutumière ainsi que de l’intérêt du village.
• Il faut récupérer l’ancien Frigo, proposa Elimane Seny DIAGNE.
• L’APECSY doit être soutenue par une grande mobilisation des masses avec des cotisations mensuelles pour renflouer ses caisses, proposèrent d’autres intervenants.

Lire la suite dans les prochains numéros de la CDV. Vous pouvez trouver les numéros précédents de la CDV dans le site web de l’APECSYwww.apecsy.sn

Prochain Evenement

[qem]

Chroniques du Vendredi

Facebook

  • REUNION DU BUREAU ELARGI AUX PRESIDENTS DE COMMISSION, SAMEDI 21 JANVIER 2017 A 11H00 A KEUR APECSY.

  • En savoir plus